Life

Moi, mon aventure et mon hyperphagie

Je préfère te prévenir que cet article sera le plus long de mon blog, mais merci à toi de le lire pour me connaître d’avantage, et bonne lecture 

Bonjour à toi qui lira ce premier post sur mon blog, merci à toi d’être venue.  Je m’appelle Manon et j’ai aujourd’hui 16 ans. J’ai voulu crée ce blog dans l’unique raison de parler et de me libérer un peu de ce que je vis en ce moment, ainsi que pour vous partager ma passion pour le fitness et la musculation et de vous donner des conseils, car même si je n’ai que 16 ans, je suis passée par beaucoup d’étapes et je veux aujourd’hui en parler.

Il y a plus d’un ans, j’ai découvert le sport et le monde fabuleux du fitness. Je n’ai jamais été sportive, et il faut savoir que j’ai une malformation cardiaque (le cœur à l’envers, les ventricules inversés et une fuite au niveau de l’oreillette gauche) alors j’ai toujours eu le sentiment de ne pas avoir ma place dans ce petit monde.

Septembre 2015, je vais chez le médecin avant la rentrée au lycée, puis le résultat tombe. 48KG pour 1m59. Trop pour moi. Beaucoup trop. Alors que pourtant, c’était largement convenable. Je veux alors perdre 1 ou 2kg. Je ne m’y connais pas du tout, mais je commence alors à faire un régime. Mes parents sont d’accord, mais je ne dois pas dépasser la barre des 44kg. Résultat, je ne mange plus rien et me nourrit exclusivement de jambon blanc, de pavé de colin surgelé avec de la salade ou un peu de légumes verts, c’est tout. Je ne mange plus aucun glucide sauf des pommes. Je tiens deux jours, je perds presque 2kg. Mon apport s’élève à 800kcal MAX la journée. Je ne sais pas comment j’ai fais pour tenir, mais je continuais car je voyais le chiffre descendre encore et encore. Je finis à 46kg, mais les reprend une fois que je recommence à manger normalement.

L’année dernière lorsque j’étais en seconde milieu d’année, j’ai découvert le défis 30 jours squat challenge, celui qui circulait sur internet pour avoir en seulement 30 jours un ‘booty’ de rêve. Avec une ami je l’ai commencé, mais j’ai abandonné au bout du 180ème squat. Tu est censée commencer à 30, puis finir par en faire 250. Mais cet abandon ne m’a pas fermé au sport, j’étais attirée pour ce fitness et cette idée de se créer un nouveau corps de rêve.

Je surf sur internet et tombe par hasard sur les transformations de ouf des topbodychallengeuses qui ont fait le programme de Sonia Tlev, célèbre instagrameuse, le top body challenge. Challenge de 12 semaines au poids de corps. Motivée à fond par ces superbes transformations, je voulais être pareille, ventre plat et abdos apparents, fesses bombées et taille fine. Moi aussi, je voulais être une fitgirl !

Je commence le programme, au début j’avais une alimentation normale, mais je me suis vite dit que pour avoir des gros résultats, je devais faire une diet. Un régime adapté (ou pas..) ! Je commence alors à changer radicalement mon alimentation, plus de produits raffinés, de pain/pâtes/riz blanc et plus AUCUNS SUCRES sauf des fruits. Vive le fromage blanc 0% et la dinde avec les haricots verts vapeur. Très peu de glucides encore une fois, je descends encore et passe la barre des 44kg. Bientôt 43,42,41,40,39.. Cete fois, on me dit stop. Ma mère s’inquiète, tout le monde me trouve maigre et me le fait comprendre. Moi je me trouve bien, fine, comme je veux, je termine le programme de sonia tlev conquise. Je me trouve bien, j’ai l’impression de voir des abdos et un ventre plat, mais non manon, ce sont tes os et ta maigreur que l’on voit. Mais je ne veux pas voir la vérité en face, je continue.

Après le programme du TBC, je continue à faire du sport avec des séances sur internet type bikini avec sissy ou parfois des petites séances en PDF gratuites, car je n’ai jamais rien payé, pas même le TBC.

L’été arrive et je pars chez ma sœur, c’est alors que je me pèse et remarque bien le 39kg affiché sur la balance. Ma sœur me dit que c’est trop, je dois rebondir. Je suis diagnostiquée anorexique mentale. Tout alors bascule.

Je rentre chez moi fin été 2016. Je dois remonter et reprendre du poids. Les crises alors s’installent lentement. Lors des soirées entre amis, je vois les bonbons, les chocolats ou les glaces, je me jette dessus et m’empiffre. Je termine mes soirées sur les toilettes, mal au ventre. Ces crises se répètent de plus en plus, à chaque soirées entre amis ou repas de famille, dès que je vois un aliment sucré ou gras, je ne m’arrête plus. Je mange. Jusqu’en en avoir mal au ventre. Je fais des crises d’hyperphagie aussi lors des goûters en rentrant du lycée, tout commence par une simple pomme et finit par des paquets de biscuits entamés et ½ baguette presque mangée avec du nutella ou du beurre, choses que je ne faisais jamais avant car je m’interdisais cela.

Je me rends compte de ces crises, je reprends du poids, mais je ne veux pas. Malgré ce que me dit mon médecin, je ne veux pas devenir hyperphagie, je veux redevenir normale. J’ai ensuite commencé le programme musclée et sexy, au début du programme je faisais rarement des crises, puis au fur et à mesure elles s’installaient. Les quatre dernières semaines du programmes ont été très difficiles. Aujourd’hui, je fais une crise 1 à 4 fois par semaine. Ma mère est au courant et fait tout pour m’aider, mes sœurs également.

Je suis hyperphagique, j’en suis consciente et maintenant je souhaite me débarrasser de cette maladie, car s’en est une. Je sais que je suis sur la voie de la guérison, mais je peux vous garantir que c’est très très difficile et très dur. J’en pleure, et je me dégoutte à chaque fin de crise car avant tout cela, j’étais tout à fait normale.

Comment cela est arrivé ? C’est simple, j’ai voulu suivre les fitgirl et bodybuilders qui suivent leurs propre diet et qui s’y connaissent, j’ai voulu m’attaquer à l’inconnu en faisant un régime qui n’avait aucune raison d’être. La restriction engendre les crises, ne faites pas la même erreur. Ne perdez par votre temps avec les régimes qui ne sont pas EFFICACES. Je voulais manger sain et équilibré comme tout ceux que je voyais, mais je n’étais pas saine dans ma tête. Toute cette privation se ressent aujourd’hui, et ce n’est que ma faute. Alors surtout ne faite pas cette erreur car croyez moi c’est long et terriblement dur à supporter. Mais je sais que je vais guérir, il faut juste du temps. Et ne perdez pas espoir, mais avant tout ne tomber pas là dedans.

Manon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s